Breaking News

Chronique : Voodoo Circle - Locked & Loaded

Voodoo Circle (hard rock) est mené par Alex Beyrodt (guitariste), en parallèle à Primal Fear (power metal, il est aussi connu pour Silent Force il y a quelques années, toujours dans le power metal). En dehors d'une volonté d'être pêchu, les deux groupes ne se ressemblent pas du tout musicalement : dès le départ, Voodoo Circle a été pensé pour rendre hommage au hard-rock des années 70 - au plus 80 et il s'y tient. En essayant d'y apporter un peu de modernité, évidemment, ne serait-ce que dans le son, mais on reste toujours viscéralement dans l'état d'esprit de ces années-là, avec régulièrement quelques références musicales qui sauront titiller l'oreille du connaisseur. Pour ce nouvel album, le groupe a retrouvé deux de ses membres d'origine : David Readman au chant (aussi dans Pink Cream 69, a participé à beaucoup de groupes) et Markus Kullmann à la batterie (navigue un peu au fil de l'eau depuis toujours). Matt Sinner (principalement Primal Fear et Sinner, power metal toujours) est resté à la position de bassiste, qu'il occupe depuis l'album Raised On Rock (2018, album précédent du groupe). Ils n'ont plus de claviériste, il faut dire que même sur l'album précédent il n'était pas très sollicité : visiblement, ils ont décidé de s'en passer pour de bon. 

En général, un retour aux sources est une bonne chose : on retrouve les vieux copains, la première inspiration, ça déroule bien. Dans le cas de Voodoo Circle, les premiers temps ont été un peu trop "littéraux" : je peux me tromper, mais je pense que ça que le groupe ne prenait pas vraiment, même entre eux. La nostalgie ça va un temps, mais c'est compliqué de construire tout un groupe sur ce concept (même si on le suppose éternel). J'avais beaucoup aimé leur dernier album (Raised On Rock) parce qu'il amenait une certaine modernité tout en restant très 70's : c'était très pêchu, très 70's sans être passéiste, pour moi ils commençaient à trouver une recette qui marchait bien, restait à la développer. Je crois que l'album a eu très peu de succès, il faut dire que la presse suit très peu le groupe. Hélas, en reprenant les musiciens qui faisaient du passéiste, ce bon nouveau départ risque être tué dans l'œuf. 

Locked & Loaded commence très bien : "Flesh Bone" est très dynamique, les guitares sont incisives, le genre de chanson sur laquelle il est à peu près impossible de rester impassible. Dès "Wasting Time", on retombe sur quelque chose de beaucoup plus plan-plan, assez mid-tempo et quelques grosses ficelles du genre, mais ça peut être passager ? "Woman Chile" donne un espoir pour quelque chose de plus énergétique, finalement on reste l'assez psychédélique ("70's") même si rythmé, avec un passage très "Stairway To Heaven" vers la fin. Et on soupire très fort quand vient le passage un peu "wesh-wesh" de "Locked & Loaded" - la chanson… non, il faut se faire une raison : en recrutant ses anciens musiciens, Voodoo Circle a fait un bon vers le passé et c'est bien dommage.

Après, ça reste des musiciens qui ont 20 ou 25 ans d'expérience, peut-être plus, Beyrodt est de toute manière un bon compositeur etc. : le son est bon, objectivement c'est bien composé etc. On ne peut même pas vraiment dire que ce soit lisse et ça n'est absolument pas démonstratif : le groupe est vraiment là pour nous faire passer un bon moment, en nous ramenant dans l'ambiance de l'époque. Mais la sauce ne prend pas vraiment, ça reste très "en surface". Même pas parce que la très grande totalité de l'album est en mid-tempo, on peut avancer que ça va avec le choix du style du groupe, pour ma part je pense que c'est parce qu'à force de dérouler leurs partitions ils oublient de faire vibrer la corde sensible. Techniquement c'est très bien donc ceux qui savent écouter la technique dans l'exécution apprécieront peut-être, pour ma part ça n'est pas ce qui me fait apprécier un album, je n'ai donc absolument pas réussi à entrer dedans. 

Au final, Locked & Loaded est assez décevant. D'abord par rapport à son prédécesseur : on sent absolument un retour en arrière. Pour quiconque avait apprécié l'énergie de Raised On Rock en tout cas. Ce côté nostalgique des années 70 peut plaire à certains mais je n'ai jamais marché à la nostalgie en musique : ça ne me parle pas du tout, quand bien même cet album a toute une liste de qualités objectives. Aussi parce que mettre "Flesh Bone" en première chanson donne une certaine promesse pour la suite, alors que c'est absolument l'exception dans cet album, qui est dans un style très cohérent en dehors de cette chanson. Elle dénote d'ailleurs tellement de Locked & Loaded qu'on peut se demander si elle ne serait pas un reste de Raised On Rock ? Quoi qu'il en soit, pour ma part en tout cas, je vais espérer qu'ils retrouvent l'envie de faire quelque chose de plus dynamique, ce qui peut tout à fait se faire dans l'esprit années 70, comme le montrait ce fameux album précédent. 

Polochon.

Note de la rédactrice : 2,5/5 

1. Flesh & Bone
2. Wasting Time
3. Magic Women Chile
4. Locked & Loaded
5. Devil With An Angel Smile
6. Straight For The Heart
7. Eyes Full Of Tears
8. Devil's Cross
9. Trouble In The Moonlight
10. This Song Is For You
11. Children Of The Revolution

Aucun commentaire