Breaking News

Placebo : les 20 ans de Black Market Music


Nous célébrons aujourd'hui les 20 ans de Black Market Music, le 3ème album des Anglais de Placebo (alternative rock) ! Enregistré de fin 1999 à mi-2000, c'est le disque qui a demandé le plus de temps au groupe et aussi celui que le chanteur Brian Molko aime le moins. 

"Nous avions une vraie assurance quand nous sommes entrés en studio pour celui-ci. On sortait d'une tournée triomphante et on avait l'impression d'avoir vraiment exploser. On se sentait comme des cowboys du rock ! On était aussi très médicamentés et on avait commencé à prendre des drogues. C’est probablement pourquoi il a fallu neuf mois pour faire un album. Les drogues ont aussi contribué à une certaine arrogance. C’est du moins ce dont je me souviens de l’époque. Je pense qu'on voulait écrire sur le monde qu'on voyait autour de nous. On pensait que c’était cool, bien que d’autres personnes auraient eu un peu peur de se salir autant les mains, que nous puissions prendre sur nous d’écrire sur ces choses. Je pense que cet album a été le début d’un mélange des genres. Nous avions tellement de haine pour les groupes de rap-rock comme Limp Bizkit et tout ce qu’ils représentaient - misogynie, homophobie et commercialisme - qu'on voulait en faire notre propre version." 

La chanson "Commercial for Levi" est une référence à l'ingénieur du son Levi Tecofski, qui à une occasion a sauvé la vie de Brian : ivre et sur le point de traverser la route, il a été rapidement tiré en arrière par Levi pour échapper à une voiture. 

Les critiques étaient dans l'ensemble favorables, bien qu'un peu moins enthousiastes que pour les deux précédents. Dean Carlson de AllMusic a écrit que "Black Market Music trouve Molko dans un tel désir lunatique que son gémissement étranglé et androgyne rivalise avec tout ce que le groupe a déjà sorti [...] Placebo semble avoir finalement trouvé ce doux point humide entre la beauté et la perversion." Dale Price, de Drowned in Sound, l’a appelé "une mise à jour très révisée de son catalogue de référence". Nicholas Taylor de PopMatters l’a qualifié de "rock aux guitares sombres hautement écoutable".

Parmi ses détracteurs, NME a déclaré : "Un cas d’ambition éclipsant le talent, l'arrogance, d’un groupe perdant l’intrigue. Le cadre de référence de Placebo a toujours été étroit, mais il a maintenant été réduit à des gestes vides sans mélodies visionnaires pour faire pencher la balance."

De notre côté, on l'aime plutôt beaucoup, lui reconnaissant des titres rock efficaces et des ballades magnifiques !

Streaming complet :


Le groupe a sorti aujourd'hui Black Market Music Stories - episode 1, le 1er épisode d'une série de vidéos revenant sur la création de l'album : 


Aucun commentaire