Breaking News

Live Report : LANDMVRKS + The Devil Wears Prada + Like Moths To Flames @ La Cigale de Paris (20/04/2024)

Landmvrks (hardcore/metal) s'empare de La Cigale en ce mois de mars, après un début de tournée française quasi sold out. Malheureusement, j'arrive en retard, j'apprends que je me suis trompé sur les horaires et je rate par la même occasion Guilt Trip (metallic hardcore), le premier groupe, à mon grand regret. À peine le temps de saluer que un collègue photographe que le prochain groupe commence dans… 5mn. Juste le temps de me préparer que je dois me retrouver dans le pit photo. 

Like Moths To Flames (metalcore) ouvre le set, j'ai toujours vu ce groupe sur des affiches sans en voir la tête, ce fut ma première occasion. Dans son court set, le groupe tape dans toute sa discographie en débutant par "Angels Weep". Je vais être honnête : je n'adhère pas trop au son du groupe, trop old school pour moi mais je reconnais une prestation assez énergique et le pit lui rend bien, Chris Roetter (chant) tentera de multiple comminations plus ou moins teintées de succès. Mais son meilleur move resteras celui de la fin du set : alors que la sécurité semble négliger l'arrivée d'un slammeur, le chanteur sautera de la scène sur les barrière pour récupérer de peu la personne tout en continuant à chanter.

Setlist : 

Angels Weep
Habitual Decline
Kintsugi
The Anatomy Of Evil
The Preservation Of Hate
I Solemnly Swear
Bury Your Pain

 

The Devils Wear Prada (metalcore/post-hardcore/screamo), un nom qui respire la nostalgie et le Guitar Hero pour moi ; je me prépare à écouter ça de manière intrigué. Je descends dans le pit photo et je me prends une énorme claque. C'est extrêmement dynamique, ça court sur scène, ça communique, ça hurle. Un plaisir à photographier et à écouter. Leur metalcore bien plus moderne fait mouche, le pit infatigable lui rends bien. Le set est très axé sur leur dernières releases, avec quelques retours en arrière, longue carrière oblige.

Setlist : 

Watchtower
Danger: Wildman
Salt
Broken
Ritual
Reasons
Hallucinate
Outnumbered
Chemical
Sacrifice


Avant même que le set de Landmvrks commence, les Marseillais chauffent le public avec le classique "Maniac" repris par Carpenter Brut. Le morceau se termine alors que Florent (chant) entre sur scène seul pour entamer la partie rappée de "Creature", avant que le groupe entre sur le break - repris par le public. Et là va être la grande force de Landvmrks : des refrains fédérateurs. "Creature", dernier single, illustre bien ceci à travers son refrain en communion avec le public. Les anciens titres plus brutaux fonctionnent tout aussi bien et le pit lui rend bien, mais un fossé est atteint avec leurs derniers titres. Sur scène, c'est carré, propre, ça bouge, la présence scénique des membres est indéniable. C'est une véritable claque.

Landmvrks en profitera pour associer leur date toute récemment annoncée à l'Olympia à une release party de leur prochain album. En espérant un sold out pour ce qui est désormais à mes yeux le meilleur groupe de metalcore français.

Setlist : 

Creature
Death
Blistering
Say No Word
Visage
Tired of It All
Scars
Suffocate
Hollow
Rainfall
Lost in a Wave
Self-Made Black Hole

 

Texte et photos : Garnet. 

Aucun commentaire