Breaking News

Chronique : Nordic Union - Animalistic


Nordic Union (heavy metal), voilà encore une "réunion d'artistes plus ou moins connus (mais très bons) du metal" made in Frontiers Records. Aimant beaucoup Ronnie Atkins (chanteur, d'abord connu Pretty Maids, aussi très présent ces dernières années dans Avantasia), j'avais jeté une oreille aux deux premiers albums de la formation sans être totalement convaincue : le premier était bien mais un peu trop facile, ou prévisible, le deuxième trop gentillet. A mes oreilles en tout cas. Par contre, maintenant que l'issue fatale arrive certainement à grand pas pour Ronnie Atkins, il devient plus actif que jamais musicalement, et propose souvent des choses très, très bien : un cancer du poumon lui a été diagnostiqué en 2019, en 2021 il pensait être en rémission quand il passe une dernière visite de routine, et ses médecins découvrent qu'il commence à y avoir des métastases ailleurs, au final son cancer a atteint la phase 4 (il aura 58 ans en novembre 2022). Les premiers extraits de cet album donnaient absolument envie, alors autant regarder ce qu'il peut donner ? 

"Nordic Union", pour "Union Nordique", est donc l'association de Ronnie Atkins au chant et Erik Martensson (Eclipse, W.E.T.) à un peu tout le reste : guitare, basse, chœurs, claviers. Quelques collègues leur prêtent main forte, leurs noms ne sont pas forcément connus mais ils ont tous pour point commun de venir d'un pays du nord. Pour la composition, Martensson est à la musique et aux paroles, parfois avec l'aide d'un certain Miqael Persson, parfois avec Ronnie Atkins. La production, l'enregistrement, le mixage et le mastering sont faits par Martenssen, dans son propre studio. Atkins a juste enregistré son chant au Danemark tandis que le guitariste principal a utilisé un autre studio en Suède. Vous l'aurez compris, tout cela reste avant tout foncièrement nordique ! 

Musicalement, Animalistic mise sur du heavy efficace et racé. A savoir que c'est travaillé au poil, chaque chanson a les petites variations qui maintiennent l'attention (et l'envie de bouger le cou, les pieds, les mains, tout ce que l'on peut faire bouger), cet album a été réalisé avec toute l'attention qu'il faut donner aux détails, sans en faire trop : chapeau bas à Martensson, qui a mené son bébé du début à la fin de très bonne manière. Dans les détails, pour Atkins, on apprécie particulièrement sur cet album à quel point la prononciation est importante pour un chanteur : pas juste faire sa note, pas juste faire du chant clair ou braillé, la prononciation elle-même, la diction, la prosodie ont une importance capitale en chant. Ronnie joue beaucoup de ça en général, peut-être trop parfois (pour compenser sa langue de naissance, étant danois ?) mais sur cet album c'est juste ce qu'il faut. Sur cet album en particulier, il use de beaucoup de petits détails vocaux pour faire passer ce qu'il veut transmettre. 

Il faut dire que Martensson lui a fourni des textes très corrects : dans la situation de Ronnie, encore une fois, ouvrir l'album avec "Si c'est la fin, alors je crois qu'il est temps de commencer. Je ne me briserai pas, je ne plierai pas, tu sais que le verdict est rendu. On ne dompte pas un lion, la bête est en vie ; se renforçant de l'intérieur, pas de compromis, en ce jour nous combattons. (...) Je porte mes couleurs fièrement, pas de compromis, en ce jour je combats." Ou un peu plus loin, dans "Scream", même si elle a une introduction très directe - volontaire : "Chaque jour est le même, chaque jour cette douleur, que nous essayons toujours de combattre, et le vainqueur emporte tout et emporte ta vie. (...) Alors vas-y, crie, pour ceux qui ont le coeur brisé, crie, ne les laisse jamais voler tes rêves." D'autres chansons ont un thème plus animiste, reflétant le titre de l'album ("Animalistic" et "Wildfire" en tête). Même pour "Riot", qui semble être un texte sur les insomniaques, Martensson a réussi à faire un texte assez bien pensé. Musicalement, je compte au plus deux chansons qui sont peut-être un peu moins intéressantes, parce qu'un peu moins travaillées au cordeau ("Animalistic", la chanson) voire un peu longuettes ("Shot In The Dark"). Ces chansons restent acceptables, au plus ne se hissent-elles pas au même niveau que le reste de l'album : musicalement, Animalistic - l'album est absolument dans le haut du panier du heavy. 

Globalement, la musique comme la musique d'Animalistic ne vont jamais dans le tout noir ou le tout lumineux, il s'agit plutôt de constater que la vie est naze, et au lieu de s'en plaindre décider de la combattre, de la mordre à pleines dents s'il le faut. Ca donne un état d'esprit très particulier à l'album, qui aide certainement à "happer" l'auditeur, pour peu qu'il soit sensible à ces états d'âme. "King For A Day" le reflète extrêmement bien, d'autant plus qu'elle conclue l'album : alors qu'elle a certainement le texte le plus négatif de l'album, la musique est tellement entraînante qu'on pourrait (presque) l'imaginer en boîte de nuit. D'autant que, encore une fois, vu sa situation, Ronnie incarne excellemment bien ça, à travers tous les outils qu'une voix peut avoir. Le seul défaut de cet album est que la formation ne jouera jamais de concert. Ne serait-ce que parce que ces formations made in Frontiers Records ne partent jamais en tournée. L'album a donc beau être très bon, il n'aura sans doute jamais un succès énorme, puisqu'aujourd'hui les formations se font connaître sur scène avant tout. 

Si vous aimez la musique électrifiée qui ne tombe jamais dans la facilité du "tout est sombre" ou "tout est lumineux", Animalistic de Nordic Union a toutes les chances de vous plaire. Il est peu probable qu'une playlist Spotify ou assimilé la sélectionne, la formation n'est pas assez "trendy" pour ça, d'autant qu'ils ne feront jamais de tournée pour soutenir l'album, donc soyez curieux, votre curiosité aura de grandes chances d'être récompensée. La curiosité c'est le bien ! 

Polochon. 

Note de la rédactrice : 4,5 / 5 

Provenance de l'album : achat en magasin. 

Vidéo pour "In Every Waking Hour" : 


Vidéo pour "This Means War" : 


L'album en streaming en intégralité sur la chaine YouTube du label : 


01. On This Day I Fight 
02. In Every Waking Hour 
03. If I Could Fly 
04. Riot 
05. This Means War 
06. Scream 
07. Animalistic 
08. Wildfire 
09. Shot In The Dark 
10. Last Man Alive 
11. King For A Day

Aucun commentaire