Breaking News

Live Report : Rammstein @ Groupama Stadium de Lyon (08/07/2022)


Commencé à Prague courant mai et initialement prévu en 2020, l'Europe Stadium tour de Rammstein passait au Groupama Stadium de Lyon ce premier week-end de juillet. Le report de la tournée a eu au moins un coté positif avec la sortie en début d'année du huitième album studio du groupe Zeit, on se réjouit à l'idée que certains morceaux soient ajoutés à la setlist.

Il fait beau et chaud sur l’agglomération lyonnaise en ce début d'après-midi, les premières vagues de fans viennent prendre leurs quartiers dans les rues de Mézieu, les bars quant à eux ajustent leur playlist en conséquence, le public est arrivé tôt l’ambiance est décontractée, tout le monde s'attend à assister à quelque chose de grandiose.
Lorsque le stade ouvre ses portes tout se fait dans le calme et le flux de personnes est bien géré. Certains se précipitent en fosse, d'autres préfèrent manger et temporiser. Il est 19h30 lorsque se fait le départ pour les chanceux du "meet and greet", pour les autres la première partie va commencer, il est temps d'aller scanner son billet, de passer les derniers portiques de sécurité et prendre place dans l'enceinte.

Installé sur la scène au milieu de la fosse c’est Duo Abelard qui se charge de la première partie en reprenant au piano quelques morceaux de Rammstein, ambiance de musique d'ascenseur pour faire patienter les 50 000 personnes présentes ce soir.
Il est 21H07 lorsque le groupe fait son apparition entourée d'un épais nuage de fumée. Le show démarre avec "Armee der Tristan" et "Zick zack" deux titres du nouvel album en guise d’introduction.
Vient ensuite leur hymne contre le fascisme "Links 2-3-4" et sa mélodie de marche impériale, les premiers effets de lumière sont là, ainsi que l'apparition au sommet de la scène d'un imposant étendard rouge avec le logo du groupe en son centre, dans la fosse les premiers pogos se créent.
Du coté de la pyrotechnique, ça arrive progressivement, le public réagit aux premières flammes, mais on sent une certaine retenue de part et d’autre, le jour est encore là ceci peut expliquer cela.

Malgré tout un premier cap va être passé avec "Mein Herz Brennt" et "Puppe" lorsque Till met le feu au landau géant, des confettis noir (simulant une pluie de braise) s'envolent dessus du stade. En gradins et en fosse on commence à se lâcher, les échangent de regards sont unanimes, vivement qu’il fasse nuit!

Le dernier album est à l’honneur avec "Zeit", digne des plus belles balades du groupe, le public se laisse emporter par la voix envoutante de Till Lindemann. Mais pas le temps de se remettre de nos émotions le groupe hypnotise la foule avec "Deutschland" et "Radio" la fosse ainsi que les gradins passent en mode dancefloor, la nuit est tombée le meilleur est à venir...

Christian Lorenz va passer un "sale quart d’heure" rassurez-vous il est habitué! En effet durant l'interpretation de "Mein Teil" alors que les specateurs se déchainent, le pianiste va quitter son tapis de course pendant quelques minutes pour prendre place à l’intérieur du chaudron. Till équipé d'un lance flamme en profite pour faire chauffer la marmite. Ce n’est pas suffisant pour "le souffre douleur" du groupe qui nargue le chanteur, ce dernier vexé se fait livrer un canon cracheur de feu pour se venger, même si la mise en scène est attendu par de tous, elle fait toujours son effet. Les concerts de Rammstein sont de véritable spectacles et sont reconnus pour leurs shows avec l'utilisation de pyrotechnique (et non d'effets spéciaux) autant vous dire que ce soir on a le droit à la totale, ça se confirme car on enchaine avec "Du Hast" les coups de médiators sont parfaitement synchronisés avec les flammes qui sortent de toutes part de la scène, Till s’improvise chef d’orchestre pour nous faire chanter a capella. C’est donc 55 000 personnes qui reprennent en chœur le premier couplet, du coté des backstages l'arc est en train d'être préparé. Équipé de celui-ci le leader du groupe décoche des projectiles en direction du ciel de Lyon, 3 fusées situées au-dessus des musiciens partent en survolant la fosse, presque simultanément 3 autres sont propulsées de l’opposé du stade pour venir exploser derrière la scène, tout simplement Somptueux !
La première partie du concert se termine avec Sonne et son riff ravageur, le groupe se rassemble et vient saluer la foule une première fois avant de quitter la scène.
Pas le temps de réaliser ce qu'il vient de se passer, car ce soir, le groupe n'est pas la seule star. En effet, alors que le public attend le retour des artistes, le caméraman effectue des gros plans sur la fosse. Le temps de choisir sa cible, car après chaque fois que cette personne apparait sur les écrans du stable celle-ci a droit à une véritable ovation. Ce monsieur joue le jeu à fond et devient l’idole de plus de 50 000 personnes pendant une dizaine de minutes.

Les choses sérieuses reprennent avec l'illumination de la petite scène située sur un coté de la fosse, le groupe interprète "Engel" en version piano accompagné de Duo Abélard (première partie) les paroles du refrain défilent sur les écrans, beau moment de communion avec le stade.
Une fois terminée le groupe rejoint la scène principale en flottant sur la fosse à bord de canots pneumatique. Ce premier rappel se clôtura avec "Du riechst so gut" et "Pussy" et la présence d'un canon à confettis en forme de pénis géant.
Avec plus de 20 ans de carrière et 8 albums studios nous aurons eu droit à quasiment tous les classiques du groupe, confirmation sur le dernier rappel avec "Rammstein" et "Ich will" et qui dit bouquet final dit feu d’artifice, ce qui viendra clôturer le tout. Le groupe jouera un dernier morceau "adieu" chanson au rythme plus posé qui captivera l'ensemble des spectateurs.

Au final c'est un show de plus de 2h20 parfaitement rodé et totalement maitrisé (rien n’est laissé au hasard avec Rammstein) un véritable spectacle que les fans, venus de toute la France, ne sont pas près d’oublier.


"Adieu, Goodbye , Auf wiedersehen" et merci pour tout on s’en souviendra !

Setlist :

1. Armee der Tristen
2. Zick Zack
3. Links 2-3-4
4. Sehnsucht
5. Zeig dich
6. Mein Herz brennt
7. Puppe
8. Heirate mich
9. Zeit
10. Deutschland (Remix by Richard Z. Kruspe)
11. Deutschland
12. Radio
13. Mein Teil
14. Du hast
15. Sonne

Encore :

16. Engel (with Duo Abélard) (Piano-Version, performed on B-stage)
17. Ausländer
18.Du riechst so gut
19. Pussy

Encore 2 :

20. Rammstein
21. Ich will
22. Adieu

Pastaga

Aucun commentaire