Breaking News

Live Report : Suprême NTM + DJ Score @ Halle Tony Garnier de Lyon ( 23/10/2019)


Nous sommes le 23 octobre 2019 à la Halle Tony Garnier de Lyon pour la première date de L’ultime tournée du Suprême NTM, ce soir la salle est pleine avec une moyenne d’âge se situant entre trente et quarante ans.
Niveau actualité Kool Shen se consacre au poker et son (très bon) dernier album solo Sous le fil du rasoir date de 2016. Quant à Joey Starr, il vient de finir les premières dates de la pièce de théâtre Elephant Man, il reprendra son rôle d’ici fin novembre. (musique, cinéma, théâtre, oui oui contrairement aux idées reçus ce monsieur sait tout faire et le fait plutôt bien).

Ce soir c'est DJ Score qui est en charge de la première partie, pendant trente minutes il va nous faire revenir a la fin des années 90', en mixant les classiques du hip hop français.

Il est 21 heures lorsque le groupe entre sur scène, le show démarre avec « On est encore là » puis « Qu’est ce qu’on attend » le tout ultra énergique, histoire de montrer à tout le monde à quoi s’attendre durant les prochaines heures. Les deux rappeurs sont en forme, la fosse est déchaînée, la soirée s’annonce explosive.
Vient une première interaction avec le public, le groupe salut la foule et Joey Starr en profite pour un rappel à l’ordre justifié concernant les téléphones : « Vous vous croyez où ? À un concert de pré-pubères ? Ça fait 10 ans qu’on n’est pas venus, rangez vos téléphones. » Puis le tout repart avec « C’est clair », le concert avance, la bonne ambiance et l’énergie sont toujours là.

Les invités commencent à faire leurs apparitions, Big Red pour débuter, rapidement rejoint par Daddy Mory (les deux compères sont membres de Raggasonic). Un peu plus tard ce sera au tour de Bustaflex qui interprétera « Fallait k’sa bug », dans la salle on ne s'attendait pas à en voir autant de guests, on essaie d’imaginer les prochains artistes prévues.
Première pause tout ce petit monde quitte la scène, pour laisser place à un battle de DJ comme on en fait plus. Tout au long de la soirée on aura droit aux plus grands hits du groupe, « Paris sous les bombes », « Qui paiera les dégats », « Ma Benz » avec Lord Kossity, le célèbre « Laisse pas traîner ton fils » et le controversé « Police ». Kool Shen haranguera la foule à base de PO PO PO POP sur « Seine Saint Denis Style ». Le jaguarr nous emmènera du côté des Caraïbes en interprétant "Anteté" avec Nathy.

Il est l’heure du rappel, dans la salle flotte un sentiment de nostalgie, le groupe quant à lui ne montre aucun signe de fatigue malgré les « plus de 100 ans à nous deux ». Le show se termine avec « IV my people », « Drapeau » et « That’s my people » et l’ensemble des invités sur scène en guise de bouquet final.

Le groupe a tout bon pour son retour avec une prestation frôlant la perfection, une setlist au top, le tout accompagné par la crème du hip hop made in 9-3. A l’heure ou le rap est à l’agonie (du moins celui qui est diffusé) « trop de merde sont étiquetées pe-ra (…) de ceux qui ne voient le hip hop qu’avec des samples de pop, mais tout ceux-là je les stoppe à base de po po po pop », en 1h45 le Suprême rappelle à tout le monde qu’ils sont encore les maitres dans leur domaine. "longue vie à l'empire éternel, on va leur montrer, que toutes ces années nous on pas fait sombrer" Le dernier album date de 1998 mais leurs morceaux sont toujours autant d’actualité, la marque des plus grands, NTM est tout simplement intemporel.

Setlist :

    1. Intro
    2. On est encore là
    3. Qu'est-ce qu'on attend
    4. C'est clair
    5. Passe Passe le oinj
    6. Tout n'est pas si facile
    7. Chacun sa mafia
    8. Come Again feat Big Red
    9. Aiguisé comme une lame feat Raggasonic
   10. Pose ton gun
   11. Fallait k'sa bug feat Grain Busta Flex
   12. Paris sous les bombes
   13. Seine Saint-Denis Style
   14. Laisse pas trainer ton fils
   15. Police
   16. Anteté feat Nathy
   17. Ma Benz feat Lord Kossity
   18. Qui paiera les dégâts

Rappel :  

   19. Medley
   20. IV my People
   21. Sur le drapeau
   22. That's My People 

1 commentaire: