Breaking News

Live Report - Damien Saez @ Halle Tony Garnier de Lyon (25/11/2023)

 

En pleine tournée 2023, Damien Saez passait ce samedi à la Halle Tony Garnier de Lyon. Le poète, discret dans la vie de tous les jours, et qui communique avec ses fans grâce à sa plateforme Culture Contre Culture, a fait de la scène son terrain de jeu. Son dernier EP date de 2022, il proposait de partager les droits d'auteur avec ceux qui l'avaient acheté, "(…) pour payer la facture d'électricité (… )".
En ce milieu d'après-midi, les courageux ont bravé le froid pour faire la queue devant les grilles, d'autres commencent à prendre leurs quartiers dans les hôtels. L'ambiance est décontractée entre les fans, beaucoup étaient déjà de la partie cet été aux arènes de Nîmes, tous se préparant à une soirée marathon : les concerts de 3 heures, Saez en a fait sa spécialité.
Une fois n’est pas coutume, Damien n'a pas fait le déplacement seul il est venu avec son groupe composé d'Alice Botté, Daniel Jamet et Franck Phan aux guitares, James Eller à la basse, Ana Moreau au chant, Fred Scamps et Romain Leloup aux claviers et pour finir l'incontournable Johann Riche à l’accordéon. Du côté des fans nous sommes ravi de retrouver tout ce petit monde !

Il est 20h30 lorsque les musiciens montent sur scène, lumière tamisée. Damien prend place sur le canapé au centre en entonnant les premiers mots de "Levguenia". La salle est captivée, Ana Moreau aux chœurs appuie Saez. Les premiers morceaux sont issus du dernier EP, Télégram. Il est l'heure pour Ana d'interpréter une de ses compositions, "Les exs", à l'issue de celle-ci. Damien annonce la sortie prochaine de l'album de la chanteuse. C'est au tour du triple album Messina d'être à l’honneur, le public reprenant les "A nos amours" du titre éponyme. Le concert monte petit à petit en intensité avec "Fin des mondes" et surtout "Germaine". Le chanteur haranguera la foule sur les refrains, les musiciens seront mis en lumières, ce qui conclura la première partie.

Une dizaine de minutes plus tard, le riff de "Cigarette" se fait entendre, comme un signal pour faire comprendre à la salle qu'on va passer un cap. Confirmation lorsque Saez s'adresse à son public : "Oh les gars, le coté poésie, un peu Lexomil c’est fini à partir de maintenant faut sortir le coté ke-pon et envoyer !"
Ca démarre avec "Manu dans l'cul", rapidement coupé par le chanteur, "Oh je vous ai dit quoi ? Faut envoyer plus que ça !!! allez on reprend !" Dans les gradins tout le monde est debout, coté fosse les points sont levés et le concert bascule complétement, le coté engagé prend le dessus avec un enchainement de folie "Marianne", "Fils de France" et "J'accuse".
Pas le temps de se reposer car un des guitariste lance l'intro de "Pilule", rapidement coupée par le chanteur qui en profite pour plaisanter avec son musicien, "Il enchaine direct avec pilule, oh les gars j’ai plus 20 ans".
Nouvelle interaction avec le publique après quelques morceaux, "Il y a la mer à Lyon ? Vous n’avez pas la mer, mais vous avez des péniches je crois ? Alors sortez votre côté marin et pas seulement vos tatouages je veux voir tous les bras en l’air". Une vague de bras balançant de droite à gauche surgit de la fosse, l'artiste debout face à celle-ci tend son verre : "Santé ! Oh fait, ils m’ont mis à l’eau et franchement c’est pas plus mal, j’en avais besoin", s'en suivra le titre "Rue d'la soif" et son ambiance de franche camaraderie, ce qui conclura la deuxième partie.
Damien reviendra quelques minutes plus tard pour interpréter "Putain vous m'aurez plus" dont les chœurs seront repris par la salle, puis viendra un grand moment d'émotion avec le morceau "Enfants du paradis", téléphones et briquets (moins nombreux que sur la précédente tournée) seront de sortie. Le dernier morceau de la soirée sera le cultissime "Je veux qu'on baise sur ma tombe" dont certaines parties seront chantées par le public. Au terme de celui-ci, Damien Saez quittera la scène : "Merci vous êtes ma famille", les musiciens joueront une mélodie en communion avec le public, sortant un à un à la fin de chaque tournerie, à chaque fois adulé par la salle. Damien reviendra accompagner Johann Riche pour sa sortie, en en profitant pour saluer tout le monde une dernière fois.

Nous avons assisté à un concert en trois actes, comme aime faire le chanteur. Depuis quelques années, ce n'est plus Damien Saez d'un coté et ses musiciens de l'autre, c’est Damien et son groupe, ensemble ils forment un tout. C'est encore plus flagrant sur cette tournée, pour le plus grand bonheur des fans qui ressentent également de l'affection pour chacun des artistes.
Nombre de chanteurs se proclament engagés pendant leurs promos en radio et TV, et on les retrouve quelques mois plus tard à faire la queue à la Fashion Week ou porter des robes avec des diamants Swarovski sur scène. Pour Damien Saez c'est une tout autre histoire. Lui a toujours refusé de "vendre son âme" en quittant les majors, pour rester en adéquation avec ses valeurs et convictions. Comprenez donc une bonne fois pour toute, il fait ses poèmes et ses chansons pour son public qu'il considère comme sa famille et pour personne d'autre et certainement pas pour les justiciers de Twitter… Nous sommes quasiment à la moitié de la tournée, toutes les salles sont remplies (la plupart des Zenith) et tout ça sans promo ni nouvel album. A ta santé Damien, à ta santé l'humain.

Pastaga

Setlist :

- - Levguenia
- Telegram
- La beauté du cœur
- Les exs
- A nos amours
- Les meurtrières
- Fin des mondes
- Germaine

Acte 2

- - Cigarette
- Manu dans l’cul
- Marianne
- Fils de France (version live)
- J’accuse
- Pilule
- Des p’tits sous
- Bonnie
- Rue d'la Soif

Acte 3

- - Putains vous m’aurez plus
- Les enfants du paradis
- J’veux qu’on baise sur ma tombe
 

Aucun commentaire