Breaking News

Live Report - Larkin Poe @ Transbordeur de Lyon (27/10/2023)


Larkin Poe
(folk rock/blues), qui s'est fait connaitre grâce à ses divers covers sur YouTube, commence à se faire un nom en France et ça c’est plutôt cool. Le duo, composé des sœurs Lowell, Rebecca (chant + guitare) et Megan (lap steel et chœurs), peut compter sur des musiciens supplémentaires pour les appuyer sur scène.

En ce 27 octobre, elles sont de passage au Transbordeur de Lyon qui pour l'occasion est archi comble. Pour ce qui est de la première partie ce sont les Canadiens de The Sheepdogs qui s’en occupent. Ils ne viennent pas en terrain inconnu, ils avaient déjà conquis cette même salle en faisant la première partie de Rival Sons il y a quelques années. Une fois n’est pas coutume, de par leur sympathie et leur talent le groupe de blues rock a charmé l’ensemble des spectateurs venus ce soir. A noter pas mal d’interactions dont certaines venu du côté francophone du groupe : "J’aime bien venir ici et améliorer mon français avec vous autres." Le set est vite passé, il est déjà temps de laisser place à la tête d’affiche.

Lumières tamisées et cercle bleu en arrière plan, les premières notes du lap steel résonnent dans l’enceinte, le morceau "Strike Gold" fera office d’introduction, en ce sens Rebecca déclarera : "the real show begin now" à la fin de celui-ci. Le tempo s’accélère avec "Kick The Blues", la salle est attentive et réagît à sa manière aux envolées mélodieuses auxquelles ils assistent. Première vraie interaction avec le public, la guitariste présente sa sœur ainsi que leurs origines venues du fin fond du Tennessee, tout en insistant sur leur passion commune, le blues !

Comme dit précédemment, elles ont fait des covers leur spécialité. Leurs reprises ne sont pas de simples pales copies des titres originaux, à chaque fois elle se réapproprient le morceau pour un résultat toujours réussi.

Le premier de la soirée, "Jessica", se fera dans la continuité de leur morceau "Summertime Sunset". Quant au second il viendra un peu plus tard avec "Preachin' Blues" dont l’arrangement est vraiment fabuleux. Rebecca micro en main haranguera les femmes de la salle avant de démarrer leur hit "She’s A Self Made Man", un des titres les plus rock de leur discographie. La salle est clairement sous le charme, admirative du talent des artistes, en étant discrète pendant les morceaux mais très réactive une fois ces derniers terminés.

"Au nom du blues…"

Comme la chanteuse n’a cessé de le répéter depuis le début, elles ont le blues dans la peau, il est donc temps de rendre hommage aux plus profondes origines du bluegrass. Pour cela les 4 musiciens se sont rassemblés autour d’un seul micro pour une session acoustique vraiment intimiste.

Dans la salle c’est le silence total pour ne rater aucun son, aucune note. Après quelques morceaux, le public, encouragé par Megan, reprendra la mélodie du refrain de "Crocodile Rock", ce morceau initialement d'Elton John sera la transition parfaite pour de nouveau faire basculer la scène dans son format initial. Pour la dernière partie du set, les Larkin Poe enchaineront leur plus grands tubes, la fosse réagira au riff de "Holy Ghost Fire" puis s’en suivront "Bad Spell" et "Bottle Cutter And The Family Name" tiré de leur dernier album.

C’est le seul point négatif de la soirée, quasiment la totalité des titres de ce soir (en dehors des covers) sont tirés de Blood Harmony (dernier disque en date). Les Larkin Poe ont une discographie conséquente (6 albums et une multitude d’EP) on regrettera que la plupart d’entre-eux soient totalement oubliés de la setlist.

Après une petite pose, le quatuor, tout de blanc vêtu, terminera sa prestation par le très communicatif "Deep Stays Down" avant de saluer une dernière fois la salle.

En 1 heure et demi les sœurs Lowell ont totalement charmé le transbordeur. Avec une notoriété qui ne cesse de grandir, notamment en France (3 des 4 dates sont complètes), un avenir radieux tend les bras à Larkin Poe, un succès mérité et une reconnaissance à la hauteur de leur talent.

Pastaga

Setlist :

1. Strike Gold
2. Kick the blues
3. Summertime Sunset (with Jessica outro)
4. Georgia off my mind
5. Preachin'Blues
6. She's a Self Made Man
7. Back Down South
8. Blue Ridge Mountains
9. Might as Well be Me (acoustic)
10. Southern Confort (acoustic)
11. Crocodile Rock (acoustic)
12. Holy Ghost Fire
13. Bad Spell
14. Wanted Woman - AC/DC
15. Bolt Cutters and the Family Name

Encore :

16. Deep Stays Down

Aucun commentaire