Breaking News

blink-182 : notre avis sur le nouveau single, "Happy Days"


Pour fêter le 182ème jour de l'année, le groupe pop punk blink-182 nous dévoile un 3ème extrait de son nouvel album avec "Happy Days", album qui sortira désormais officiellement au mois de septembre ! Et si le morceau punk "Generational Divide" avait rassuré les fans déçus par le trop pop "Blame It On My Youth", cette fois la division est encore de mise parmi la fanbase !

En ce qui me concerne, sans être leur meilleur, ni même parmi leurs meilleurs, le morceau m'a plu instantanément. Il s'en dégage une mélancolie qui peut faire penser à "Adam's Song", la guitare sonne vraiment comme du blink même si DeLonge n'est plus là, il  n'y a aucun gimmick ou sonorité pop comme c'était le cas sur le 1er single, il y a une volonté de texte plus sombre, un peu comme sur l'album de +44 ou Neighborhoods (la phrase "We faced all of our demons" me fait penser à "And all these demons, they keep me up all night"sur "Up All Night") et Travis dynamite le morceau sans lui faire perdre de sa tristesse. Mon plus gros reproche reste ce refrain un peu facile qui répète bien trop "happy day" et qui aurait pu claquer un peu plus.



On peut noter l'ironie dans le fait que les fans leur reprochent de ne pas assez évoluer sur ce morceau, qui sonne très California, il est vrai, mais accueillent pourtant à bras ouvert une compo ultra punk comme la précédente (et moi le premier, parce qu'on attendait justement que le reste se démarque à fond). Le groupe a visiblement du mal à se libérer de ce son à la John Feldmann, et ce même si celui-ci n'est plus le seul producteur attitré du nouvel album. 

Parmi les réactions sur le net, certains se réjouissent de retrouver le blink qu'ils aiment, apprécient le fait que Mark Hoppus soit en lead chant, et d'autres estiment (ce n'est pas nouveau) que le groupe n'est plus rien sans le talent de songwriting, d'expérimentation et les textes de Tom DeLonge (aurait-ils oubliés l'excellent disque de +44 ?), le pire commentaire lu étant probablement "Sachez quand vous arrêtez". Les réactions positives restent quand même largement majoritaires. 

En ce qui nous concerne, on croise les doigts, et on attend d'entendre la suite. California n'était pas si mal, et la version deluxe, moins tape à l’œil, mais plus punk rock, une jolie petite surprise. En tout cas il est clair que le groupe va devoir se surpasser pour combler les attentes de ses fans et proposer des morceaux vraiment innovants, sans tomber dans la soupe. On leur souhaite du courage. 

Voici quelques réactions de lecteurs de Louder Now!  :

Amin Abdellaoui
- Aucune évolution intéressante pour ma part. J’en attendais beaucoup plus.. J’ai peur pour l’album 😢

Eddy Fichou
- Blame it on my youth en version mélancolique. Ça donne vraiment pas beaucoup d'espoir pour le reste :/

Alexis Renaud
- Perso j'aime aussi. Ouais, le refrain est pas terrible, mais on est clairement au dessus de BIOMY. Après, je trouve que ça fait toujours plaisir de lire les commentaires de "nouveaux fans" qui arrivent à trouver un réconfort dans les paroles de la chanson. Et franchement, on a souvent tendance à oublier cet aspect là de la musique. Pour moi, la musique a toujours été un soutient émotionnel, que ce soit à travers les paroles, la mélodie, il faut que ça me parle et que ça me touche. Et si blink-182 arrive toujours aujourd'hui à toucher des "jeunes" tout en rendant nostalgique certains "vieux fans", je trouve que c'est bingo.

Enfin, sachez que le groupe a débuté avant hier-soir la tournée anniversaire des 20 ans de l'album Enema of the State avec Lil Wayne, et Mark a notamment dédicacé le morceau "Aliens Exist" à Tom, "Cette chanson est pour Tom, où qu'il soit" :

1 commentaire:

  1. Moins pire que les deux autres sorties jusque là. Reste très basique, même si là on retrouve bien leur style ("pour le meilleur et pour le pire").
    Je préfère quand même de loin Rebel Girl !

    RépondreSupprimer